post-paris-match-march-2018

“Double Je”

Gaspard has been featured in last week’s issue of Paris Match. Here is the magazine scan and two portraits by photographer Claire Delfino:


You can read the article below:

PARIS MATCH – L’acteur, qui a incarné Yves Saint Laurent, revient dans « Eva », un polar vénéneux de Benoît Jacquot où il tient la dragée haute à Isabelle Huppert. Rencontre.

Il arrive emmitouflé dans un gros pull bleu qui l’engloutit presque. Quelques heures plus tard, il sera en costume impeccable pour la séance photo. Deux facettes d’un même acteur. Les cheveux courts lui donnent étonnamment une certaine maturité, qui vient trancher avec ses traits encore juvéniles, malgré ses 33 ans et sa voix grave. Il semble loin le « Jacquou le Croquant » de ses débuts, loin aussi le romantisme échevelé du duc de Guise dans « La princesse de Montpensier ». Yves Saint Laurent et Xavier Dolan sont passés par là, révélant son côté sombre.

Quand Benoît Jacquot lui a proposé sa version du roman de James Hadley Chase, Ulliel a écrit un long mail où il a exposé ses propositions pour nourrir son personnage, celui d’un jeune auteur vénéneux qui va se perdre au contact d’une femme à la double vie tout aussi mystérieuse. Façon peut-être aussi pour l’acteur d’exister dans le couple Jacquot-Huppert et leurs six films en commun. « Benoît m’a laissé la possibilité d’amener des idées sur ce qui n’était encore qu’un synopsis. J’ai poussé à adopter la vision masculine de cette histoire. » Un personnage trouble, voire toxique ? « Il a des zones d’ombre que j’ai voulu laisser intactes. C’est le propos du film, cette opacité. Et si tout cela n’était pas un rêve et Eva un fantasme ? » lance-t-il, malicieux.

Gaspard Ulliel a longtemps regardé ses metteurs en scène travailler, lui qui s’est toujours davantage intéressé au cinéma des cinéastes qu’à celui des acteurs. Jusqu’à ses deux rencontres déterminantes avec Michel Blanc (« Embrassez qui vous voudrez ») et André Téchiné (« Les égarés ») qui vont le mettre sur orbite. Il quitte alors ses études de cinéma. « Paradoxalement, mes envies de mise en scène ont disparu au fur et à mesure. Un peu par fainéantise, mais aussi parce que je commençais à être connu en tant qu’acteur. Je savais qu’en réalisant mon premier film, je serais attendu au tournant. »

Il enchaîne alors les gros films, tourne avec Jean-Pierre Jeunet ou Bertrand Tavernier et tente même sa chance à Hollywood avec « Hannibal Lecter ». Un échec. « Je glissais vers une image de moi qui ne me correspondait plus. J’ai décidé de réorienter mes choix sur un cinéma que j’aime vraiment. » Dans cette période de remise en question, arrive le rôle qui va changer sa vie. En 2013 Bertrand Bonello lui propose d’incarner Yves Saint Laurent. Il se prépare pendant un an avec une exigence qu’il ne se connaissait pas. Au même moment, un autre biopic, adoubé celui-là par Pierre Bergé, est lancé avec Pierre Niney dans le rôle-titre. En compétition la même année pour le même rôle, Ulliel voit Niney remporter le César. Mais qu’importe ! Gaspard a confirmé sa mue de jeune premier en grand acteur.

Aujourd’hui, il sourit presque de sa carrière souvent décalée. Il lui aura fallu trois nominations consécutives pour être enfin sacré César du meilleur espoir masculin avec « Un long dimanche de fiançailles ». Il a tourné avec Gus Van Sant et Martin Scorsese, mais dans un court-métrage pour l’un et une pub Chanel pour l’autre (« La pub me permet aussi d’avoir la liberté de patienter », explique-t-il). Il a raté le César du meilleur acteur pour son emblématique « Saint Laurent » mais l’a décroché en 2017 avec « Juste la fin du monde » de Xavier Dolan. Hélas en son absence, puisqu’il tournait « Eva » à Annecy ! Gaspard et ses rendez-vous manqués… Il réfléchit à la question : « C’est vrai… Sans le vouloir, je fais les choses dans le désordre ! » Et de raconter que Gus Van Sant lui avait déjà proposé un Yves Saint Laurent, qui était tombé aux oubliettes. Comme si, avec Gaspard Ulliel, il valait mieux laisser faire le destin…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *